Les Liaisons Joyeuses

LE PROJET

D’habitude, ILS ne se rencontrent pas.

ILS, ce sont des personnes de Bruxelles, de différents quartiers et milieux, de différentes nationalités et cultures.

 

ILS parlent des stéréotypes, de l’amour, de l’éducation, du handicap, de la guerre, de leur différence, de leur ressemblance, de leur identité.

 

Jamais ILS ne se sont sentis aussi proches l’un de l’autre.

 

Jamais ILS n’ont été aussi proches de vous.

Vous ne les avez sans doute jamais vus, jamais entendus, ces gens-là, ces autres que vous.

 

Par miracle, par la grâce d’un spectacle, ILS sont rassemblés dans un même espace.

Dans le jargon, cela s’appelle de la cohésion sociale.

 

Mais vous, vous en sortirez transformés, promis !

Drôle et émouvant bien sûr !

Ce projet est réalisé dans le cadre d’un programme régional et quinquennal de cohésion sociale, sur une demande de la Commission Communautaire Française, en partenariat avec La Tricoterie et Zin TV, ainsi que toutes les autres ASBL et structures participant à la réalisation du projet.

OBJECTIFS ET METHODE

L’objectif général de notre projet est centré sur la contribution, auprès de la population de la région Bruxelloise en général à l’ouverture d’espaces démocratiques, pacifiques et de dialogues tout en facilitant la cohésion sociale.

A travers les actions que nous mettons en place, nous souhaitons renforcer la cohésion sociale entre les hommes et les femmes de tranches d’âge, d’origines culturelles, ethniques et sociales différentes. 


Nous cherchons à ce que ces hommes et femmes soient capables de s’entendre, vivre ensemble et résoudre pacifiquement leurs différents. 

L’asbl Théâtre & Réconciliation a pour principale activité la création théâtrale dans les zones de conflits ou post conflits avec des publics vulnérables et en conflit. Sa vocation est de décloisonner les communautés, afin de restaurer le tissu social déchiré dans les communautés en conflit.

L’expérience de Théâtre et Réconciliation a montré qu’au travers de la représentation publique, il y a un changement des a priori sur l’autre ; une remise en question ; une visualisation de l’intégration qui s’opère (si eux peuvent le faire, pourquoi pas moi !). Au travers du théâtre, le spectateur reçoit les récits intimes de personnes qui leur sont d’habitude éloignées. Ils les écoutent et peuvent s’identifier à eux.

Les participants aux ateliers sont pros actifs et participent à la vie citoyenne.

Cet objectif général sera réalisé grâce aux techniques de théâtre & Réconciliation auprès de différents groupes cibles : des hommes et les femmes de différentes tranches d’âge, de différents niveaux d’éducation, de différentes opinions religieuses, de différents pays d’origine, de différents niveaux socio-économiques et différents handicaps.

Le principe sous-jacent étant que le théâtre permet un terrain d’entente, permet de parler de sujets tabous, et met des mots ou d’habitude ne figure que des rumeurs et des soupçons.

PARTENAIRES

LA TRICOTERIE 

La Tricoterie se positionne sur ce projet comme un partenaire principal, voire un co-porteur.

Le lieu privé, créé il y a 4 ans, animé par une coopérative et une asbl, s’est fixé des objectifs de cohésion sociale dans son quartier (bas de Saint-Gilles), avec sur certains projets, un rayonnement au niveau de la Région Bruxelloise.

 

En effet, dès le départ, l’essence même du projet "La Tricoterie - Fabrique de liens" était la lutte contre toutes les formes d’individualismes : “tout seul devant son écran”, “tout seul dans sa chambre”, “tout seul dans sa consommation d’un bien culturel”, etc.

 

Dans le cadre du “Contrat de quartier Bosnie”, l’Asbl a développé plusieurs axes de travail et a engrangé une expérience de terrain : ateliers théâtre avec les femmes du C.P.A.S de la commune de Saint-Gilles, avec les enfants de la maison de jeunes “Le Bazar” ou encore la mise en route d’une TV citoyenne de quartier avec ZIN TV et “Comme un lundi Asbl”.

Soutenue également ponctuellement par la Cocof sur des projets comme “Promesse” ou le “Parcours sport et culture”, l’Asbl La Tricoterie tente de lutter par différentes actions contre le “détricotage” du tissu social.

Parallèlement, des soirées thématiques (débats, ciné-club, auberge espagnole géante de quartier, etc.) et des activités “citoyennes”, comme “le repair café” sont régulièrement organisées pour ouvrir les portes du lieu à un maximum de publics différents.

La Tricoterie se veut être une « Fabrique de liens ». Un lieu de “rencontre” où les disciplines et les publics divers se croisent, dans un esprit d’échange et d’émulation.

Dans le cadre de ce projet précis, La Tricoterie est le lieu physique du rassemblement et des rencontres sur la scène mais également devant des publics d’horizons différents. Le lieu a la chance d’être pluridisciplinaire et de par le large et divers public qu’il brasse, il est en mesure, de donner une réelle visibilité aux “acteurs” du projet et leur création.

L’ASBL Le Piment est née en 1977, à l’initiative d’un groupe de chômeurs désireux de créer leur emploi dans un projet social communautaire.


L’option des créateurs de l’association a été dès le début, de s’implanter dans des quartiers où habitaient des populations défavorisées.


Il s’agissait d’offrir aux personnes des opportunités de se rencontrer, de découvrir les différentes cultures, de valoriser les talents de chacun et surtout de pouvoir développer des projets collectifs.


Suite à une analyse des besoins, Le Piment a développé des activités qui seront les piliers constituant une base permettant aux participants d’atteindre les objectifs fixés.

L’apprentissage du français oral, les cours d’alphabétisation et de formation de base ainsi que les activités visant à acquérir une vision critique de nos modèles économiques, sociaux et culturels ont dès lors constitué une base autour de laquelle la vie de l’association s’est organisée.

Très vite plusieurs actions se sont ajoutées : des ateliers techniques (mécaniques, plomberie, électricité,…) des animations sportives, culturelles, ainsi que des actions de rénovation urbaine.
Petit à petit, le travail se structure, l’équipe se soude, les projets s’affinent.

En 2001, obligé de quitter le bâtiment occupé à Saint-Josse, Le Piment déménage pour s’installer dans les locaux actuels : nouveaux horizons, nouvelles perspectives, nouvelles possibilités.

 

Aujourd’hui, Le Piment se définit comme un centre d’éducation permanente et de formation, lieu d’échanges et de rencontres interculturelles où les a priori font place au dialogue et où chaque culture peut exprimer toute sa richesse dans le respect et la tolérance

ZIN TV est un centre de formation qui offre des outils concrets, pratiques et théoriques à des citoyens impliqués dans le tissu associatif.

ZIN TV est une WebTV indépendante basée à Bruxelles, elle regroupe en son sein des cinéastes, des professionnels de l’audiovisuel, des artistes et des citoyens engagés dans la construction d’un projet commun : un modèle de communication de participation citoyenne.

Nous sommes délibérément engagés socialement afin de stimuler les luttes sociales et donner à connaître les initiatives issues de la société civile. Nous sommes une vitrine audiovisuelle pour les organisations populaires, la vie associative et le monde citoyen.

Un autre monde est possible, mais d’autres médias aussi.

ZIN TV crée des outils de communication qui ouvrent le spectateur à des réalités souvent ignorées et l’invitent à une réflexion, à une prise de conscience et à l’action collective. Ces projets rendent compte des préoccupations pour la sauvegarde de l’espèce humaine, des acquis sociaux et des droits humains.

ZIN TV est aussi un projet de pédagogie audiovisuelle initiant le participant au reportage social, au cinéma documentaire et à la fiction. Ils cherchent à libérer le langage audiovisuel des formatages télévisuels, institutionnels ou commerciaux. Il s’agit d’un vrai laboratoire conçu comme un espace de libération des formes et du langage cinéma.

ZIN TV dispose dans son équipe des membres qualifiés dans le domaine audiovisuel, graphique et développement internet. Ainsi nous développons des partenariats qui nous permettent d’évoluer en réseau et de collaborer ponctuellement sur des projets communs. Nous avons à notre actif de nombreuses expériences professionnelles en Amérique Latine mais également en Afrique qui nous permettent d’agrandir notre champs d’action vers un réseau international tant du point de vue de formation, de production ou de diffusion.

En conclusion, Zin TV est un espace de résistance télévisuelle, de liberté et de pouvoir citoyen.

GALERIE

Appelez-nous :

(+32) 494 41 16 47

Headquarters : 

Rue de l’Est, 41
1030 Bruxelles, BE