Détenues

October 14, 2015

En 2015 un atelier de 10 jours a été mené avec les détenues de la prison de Berkendael dans le cadre d’un projet de cohésion sociale.

 

Ouvrir un espace de dialogue

 

L'objectif est de susciter des changements dans et entre les individus, symboliser les vécus et miser sur la qualité artistique de ses productions.
Le dispositif de travail et de représentation offre un cadre de confiance, le jeu théâtral fait reculer les méfiances réciproques.
Il donne la parole à ceux qui en sont privés. Il permet de comprendre l’autre, de partager, d’apaiser. Il désenchaîne les esprits, apaise les peurs et panse les blessures. Il accompagne la reconstruction des consciences et des identités.

Cette méthode fait du théâtre un lieu de transformation : acteurs et spectateurs ne peuvent en sortir inchangés.

Le projet proposé cherche à contribuer, auprès des détenues de la prison de Forest Berkendael, à ouvrir des espaces démocratiques, pacifiques de dialogues, à faciliter la citoyenneté civique et à décloisonner en utilisant les techniques et l’expertise de Théâtre & Réconciliation.

 

Justice restauratrice

 

Avec les détenues

 

L’expertise de Théâtre et Réconciliation en matière de justice restauratrice dans le zones de guerre peut être appliquée à la prison.
Nous travaillons sur les concepts de justice relationnelle, en remettant le criminel dans un contexte humain, participatif, en lui permettant de s’exprimer par le théâtre, et enfin avec un objectif restaurateur.

 

Avec les détenues et les victimes si c’est possible

 

On peut même envisager, comme T&R l’a pratiqué pendant 10 ans au Burundi, de mettre en présence les victimes et les détenues, si toutefois cela peut être possible. (Frédérique Lecomte « Théâtre & Réconciliation, journaux et méthode dans les zones de conflits)

En établissant, quand c’est possible un lien entre la victime et le criminel au sein d’un atelier de théâtre, la victime, comme le criminel ont l’occasion de s’exprimer sur ce qu’ils vivent ou ont vécu, sur l’impact de l’acte a eu sur leur vie, à donner des réponses aux questions qui hantent les victimes et sur les faits. Le théâtre avec les victimes et les criminels permet de remettre les choses claires avec les victimes –dans la limite du possible- par certaines formes de compensation.

 

Résultats attendus

Ce projet s’annonce dans un contexte socio-politico- économique difficile qui réclame une prise de conscience de l’importance de l’entente et de la collaboration. Le projet intervient dans un contexte tendu, conflictuel et violent.

De ce fait, il envisage une intervention sur le terrain avec pour objectifs spécifiques:

La résolution pacifique des conflits,

Le vivre ensemble,

La lutte contre la radicalisation

La lutte contre les manipulations

Le développement de la cohésion sociale,

L’augmentation de la capacité de leadership

La prise de responsabilité citoyenne pacifique

Le projet est fondé sur le respect des droits humains et où les responsabilités sont clairement définies et assumées. On peut donc identifier la promotion de la réconciliation et le débat public comme étant aussi des objectifs importants que nous allons développer pendant les ateliers.


 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Appelez-nous :

(+32) 494 41 16 47

Headquarters : 

Rue de l’Est, 41
1030 Bruxelles, BE