JUNGLE PEEP SHOW
 

  • De 3 à 7 vitrines de maisons, de cafés, de magasins, centres culturels, musées …

  • Dans chaque vitrine : un performeur  ou deux.

  • Une courte marche entre chaque vitrine 

  • Chaque promenade est accompagnée d’un tambour ou d’un musicien

  • Dans chaque ville : max 10 nouveaux performeurs de la ville qui nous accueille 

  • Devant chaque vitrine : 10 à 20 spectateurs, un  haut-parleur mis en extérieur qui diffuse la parole du performeur et la musique . Un micro en extérieur pour répondre au performeur

  • Le spectacle est l'ensemble des promenades et de toutes les performances réunies. 

  • Chaque performance dure environ 3 minutes

  • Le trajet entre vitrine dure entre 1 et 2 minutes.

  • La totalité du spectacle dure 1H15 minutes

Le Jungle Peep Show sera élaboré́ à partir des réalités des interprètes dans les villes où il sera joué. Le spectacle ne peut se concevoir qu'avec un travail de médiation avec les habitants de la ville. Ce n'est pas un spectacle " clé en main ", il se construira avec la structure d'accueil et son public. Dans les performances, la singularité des participants est exposée mais au lieu de conduire à l'exotisme, elle devient un appel à l'inclusion. Le spectacle est un appel à reconstruire des relations significatives, un antidote contre la peur de l'exclusion et une vision optimiste et digne d'une humanité future. Dans chaque ville, l'intérêt de travailler avec de nouveaux interprètes est d'aborder des questions sociales différentes et localisées. Même si des thèmes difficiles peuvent être abordés, le spectacle est fondamentalement doux et sain. 

A partir de la réalité du performeur, une proposition est théâtralisée et sublimée.

Le processus est développé autour de l'idée de "punctum" (voir la Camera Obscura de Roland Barthes). Un outil fondamental avec lequel Frédérique Lecomte et Ewout D'Hoore ont travaillé chacun à leur manière et qu'ils développent aujourd'hui dans leur collaboration. La pratique théâtrale de Théâtre & Réconciliation promeut le droit à l'expression artistique et le droit à la participation à la vie culturelle pour tous. Elle permet l'accès de tous les publics à des propositions culturelles reflétant une diversité de conceptions de la vie et de représentations du monde. Le principe de fonctionnement est fondamentalement inclusif et participatif. 

Les interprètes, trouvés par le lieu, peuvent être issus de différents milieux socio-économiques : jeunes, personnes transgenres, commerçants, demandeurs d'asile, étudiants, travailleurs, personnes âgées, familles avec enfants, familles sans enfants... le spectre est large, c'est la diversité des interprètes qui constitue l'horizon humain du spectacle.

Production : Théâtre & Réconciliation 

Écriture et mise en scène : Frédérique Lecomte, Ewout D’Hoore

Distribution : cela dépend de la ville 10 performeurs


Scénographie et costumes : Christine Mobers 

Médiation : lieu d’accueil

En préparation